Bonjour amis (es) du ciel nocturne !

hier soir, avec Jean-Paul et Pierre-Yves, nous décidons au dernier moment de se faire une sortie astro, le ciel est clair et nous pensons monter à Arith.

A 20h15, nous partons en convois, en arrivant à l'entrée de Cusy dans un virage juste après le pont, ma voiture part de travers, c'est la première alerte, nous continuons en roulant prudement......... Plus loin, en descendant vers le pont de Bange, ça devient plus que glissant, la douceur de l'après midi ayant fait fondre la neige en bordure de route, et le froid s'étant installé la nuit venue, la route est devenue une véritable patinoire !

Nous stoppons les voitures et nous prenons la sage décision de ne pas monter jusqu'à Arith, finalement nous resterons en plaine à Mûres sur le site "Delta".

Arrivés sur le site, nous devons garer les voitures en bordure de route car le petit parking où nous posons les tubes est recouvert d'une bonne vingtaine de centimètre de neige gélée.

après avoir tassé la neige, nous installons le matos, nous avons mon dobson 254mm et celui de J-Paul le 460mm, P-Yves a juste pris ses deux Ethos de 13 et de 8mm, il est déja 21h00, la température est acceptable, elle ne descendra jamais au dessous des -3°C, le ciel est dégagé, il n'y a pas un souffle de vent, la Voie Lactée est visible, enfin bref que du bonheur.......

J'aligne mon chercheur sur Mars qui turbule pas mal et je ne décelle aucun détails, à noter qu'on y retournera bien plus tard et nous y verrons juste les deux calottes, mais rien d'autre, trop de turbus et les secondaires qui commenceront à givrer.

instal

J-Paul & P-Yves installant le DobZon

neige

Oeil2tôp dans la neige

Entre beautées célestes et "tâchouilles" !

Première cible pour tous le monde, histoire de s'en mettre plein les rétines........ La Grande nébuleuse d'Orion, de mon coté, je l'observe d'abord avec le 23mm Celestron et ensuite avec le 13 nagler sans filtre et ensuite avec l'UHC, J-Paul monte directement son nouveau filtre OIII en 2" sur son 35mm grand champ, enfin une réelle occasion pour tester son filtre, il en sera ravi.

Je monte ensuite sur La Nébuleuse de la Flamme (IC434 > NGC2024) avec "Oeil de Chouette" (oculaire 23mm), elle est discrète mais bien visible, je la pousse à 96x avec "Les copains d'abord" (Nagler de 13), j'y dicerne les cannaux mais toutefois elle reste décevante, même avec l'UHC et que dire du OIII: elle ne réagit carrément pas !

Pour satisfaire Kiwi (voir l'objet du mois sur Webastro), je vais ensuite sur La Nébuleuse du Crabe (M1).

Donc, voyons voir mes notes:

23mm, 54x, superbe nébulosité avec quelques détails en bordure (surtout en haut à droite de l'oculaire), je suis sans filtre, je pousse ensuite à 96x (Nagler 13mm), toujours sans filtre, elle est somptueuse, bien que n'ayant pas plus de détails, la bordure de M1 semble finir en dégradé, je monte le OIII, elle ne réagit point, de son coté J-P et P-Y, sont sur La Rosette, ils m'invitent à aller la mater dans le 460 avec le OIII monté sur le 35mm, mais je suis absorbé par le Crabe, je change de filtre pour mettre l'UHC, et là la réaction est immédiate, les détails sont plus prononcés mais c'est trop dificile de les décrire, je vais rester un bon moment sur cet objet que j'ai trop souvent décrit par le passé comme merdouille !

Je vais voir la Rosette, mais trop tard, HGT est passé lui aussi sur M1 avec l'Ethos de 8 et sans filtre, c'est magique....

Oeil2tôp étant maintenant bien en température, je me mets aux véritable travail, j'ouvre le PSA à la carte 16 (constellation du Lièvre) pour otopsier le rongeur, moi, je vais chercher les belles étoiles multiples ou carbonnées et J-Paul va chercher les petites galaxies pour faire bondir Jeff Hawke.

Je commence par une double très facile à trouver : Gamma Leporis, cette binaire est composée d'une étoile jaune de mag 3,6 et d'un compagnon distant de 97" d'arc d'une couleur légèrement orangée plus faible (mag 6,3) je suis au nag de 13.

HGT lui est sur une planétaire : IC418, elles est bien belle avec sa magnitude de 9,3, cependant, je n'y dicerne aucun détail dans sa structure bien ronde de 9,6' d'arc, mais semble à peine verdâtre.

Je vais sur Kappa Leporis étoile double aussi ses deux composantes sont blanches et séparées par seulement 2" d'arc, il me faudra le 13mm pour pouvoir les séparer à peine (cacahouette), à 1° plus haut que cette dernière, je pointe Iota Leporis, une autre belle binaire dont les deux composantes sont séparée de 12" d'arc, la principale est blanche (mag 4,4) tandis que son compagnon plus faible (mag 9,9) semble assez orangée.

J-Paul et P-Yves écument toujours les faibles galaxies de cette constellation, ils vont sortir la palme d'or des merdouilles, une galaxie dont je ne connais pas les carractéristiques, sur le PSA elle est notée MCG 2.16.11 (Sans doute pour Merdouille Catalogue Galaxie), elle se situe entre Eta et Zeta Leporis juste à la base d'une astérisme d'étoiles en forme de deux ouvert, ensuite ils ont pointés NGC1832, à 33' d'arc au dessus de Mu Leporis, cette galaxie de mag 11,3 et de 9,6' d'arc est très discrète, je note aucun détails.

Je cherche ensuite une carbonée, elle est notée sur le PSA "Hind's Crimson Star", L'Etoile Cramoisie de Hind , rien que son nom donne envie de l'observer et je ne serais pas déçu, elle se situe à environ 3°40' d'arc à l'Ouest de Mu Leporis, je la cherche d'abord avec Oeil de Chouette (histoire de rendre homage à Zaurel), déja sa couleur me saute aux yeux, elle est franchement rouge mais reste assez faible (mag 5,5 à 11,7 car c'est une pulsante et sa magnitude varie en 427 jours), je pense qu'actuellement elle doit être à environ mag 9 ou 10, je vais la pousser à 96x avec le nag.

HGT reste sur ses galaxies exotiques avec NGC1964, elle se situe entre Nihal (Beta Leporis) et Gamma Leporis, encore une bien faible galaxie de mag 10,8 et très petite 2,4' x 1,9' d'arc;

Je termine le tour de cette constellation par une dernière carbonnée dont je ne connais pas son N°, elle est notée sur le PSA "C" et se situe à environ 3° en bas et à gauche de M79, elle est aussi faible et aussi rouge que Hind's Crimson Star.

HGT quand à lui va finir son tour dans le secteur avec NGC2139, une galaxie de mag 11,6 qui malgrés ses dimensions bien dérisoires (2,4' x 1,9' d'arc) nous semblera assez étendue mais à la limite de la vision directe.

Le givre s'installe mais je n'est pas froid, le thermomètre affiche -2,8°C

givre

Le givre est bien là !

Petite pause fatale !

Nous prenons ensuite une petite pause en allant observer des objets bien connus, le duo inséparable M81>82, La Crèche, quoi d'autre (je n'ai pas pris de notes pour ces observations), ha oui, M67 et c'est en cherchant Iota Cancri que je tombe sur une bien belle double sérée : Phi2 Cancri, les deux composantes ont la même couleur d'un blanc immaculé et la même magnitude de 6,2 elles sont séparées par 5" d'arc ce qui en fait le charme, quand à Iota Cancri, elle reste toujours parmis les plus belles binaires colorées avec ses deux composantes l'une bleutée et l'autre orangée elle ressemble à s'y méprendre à Albiréo et bien sùr les amas de Puppis : M47 et l'Amas de la poudre d'argent (M46) avec sa p'tite planétaire NGC2438 spendide avec le 460 et l'Ethos de 8 sans filtre !
Enfin, je j'observe une dernière étoile multiple Tegmine (Zeta Cancri) dont je ne verrais que deux de ces composante, mais parrait-il qu'à 200x on y perçoit une troisième étoile.

c'est en retournant sur Mars qui est bien montée que je contate une grosse perte de qualité de l'image, les oculaires semblent nickel, mais étant donné qu'à chaque recherche, je suis obliger de nettoyer chercheur et trouveur qui sont couverts de givre, je regarde mon miroir secondaire.............horreur, celui-ci est couverts de givre et celui de J-Paul aussi !

secondaire

Le secondaire du 460mm couvert de givre !

Il est 23h00, il ne nous reste plus qu'à plier bagage.

Merci de m'avoir lu.

Dédé